Sirop d'agave, la bonne idée ?

Mis sur le devant de la scène culinaire depuis un long moment déjà, le sirop d'agave possède de nombreuses qualités.

Pourquoi est-ce que, dès lors, j'attrappe des cheveux bancs quand je constate qu'il représente bien souvent un des ingrédients principaux d'aliments vendus comme sains, ou qu'il apparaît dans les recettes de (très chouettes) blogs ?

Parce que, encore une fois, les industriels ont flairé la bonne affaire, et que, à nouveau, ce sont les consommateurs qui sont floués.

Le sirop d'agave est un produit naturel sucrant : il est issu de l'extraction de la sève de cactus typiquement mexicains, les agaves, dont il existe une centaine de variétés. Il est également appelé nectar d'agave : les Azèques en appréciaient le goût, et comme le miel, était déjà utilisé pour ses vertus thérapeutiques. Son utilisation principale reste cependant la fabrication de la téquila !

Où est le problème ? C'est que son utilisation traditionnelle n'est plus qu'un simple souvenir. Sa transformation industrielle a aujourd'hui complètement dénaturé ses propriétés intéressantes.

Traité et raffiné, le sucre contenu dans l'agave a perdu ses bienfaits. Du jus filtré et chauffé, son procédé de fabrication est aujourd'hui hautement industrialisé et intensif. Il est chauffé rapidement à très haute température, ce qui change complètement la nature même du sucre présent à l'origine dans la plante.

Selon certaines études, l'index glycémique ne serait plus si bas qu'on ne le pense par exemple.

Sa très haute teneur en fructose - sous forme de sirop donc - est un réel poison. En plus de favoriser le stockage des graisses, il inhiberait la leptine, hormone responsable de la satiété.

Enfin, la plupart des vitamines et minéraux présents en abondance à l'état naturel sont réduits à peau de chagrin.

En résumé, aucun sucre industriel n'est valable ou utile. Et quand l'argument santé de la source de base est mis en avant, alors que sa transformation en fait un danger en terme de santé publique, c'est tout simplement une honte. Un marketing bien ficelé, et hop, vous voilà berçés d'illusions par des gens qui n'ont que faire de votre santé. Mais qui vous feront payer à prix d'or ce nouvel eldorado...

 

Bref, vous l'aurez compris : si vous avez envie de diminuer votre consommation de sucres, ou si vous voulez en améliorer la qualité, cela ne passera pas par le sirop d'agave (ni aucun autre sirop d'ailleurs !).

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0