Energy balls et régime cétogène

Sachant que je suis diététicienne, on me pose régulièrement la question de savoir si mes energy balls sont compatibles avec un régime cétogène. La réponse est non.

Une alimentation purement cétogène limite très drastiquement les glucides, c'est-à-dire les sucres, quelle que soit leur origine : fruits, miel, céréales, féculents, et même certains légumes.

Dans ce type de plan alimentaire, les glucides ne représentent que 5% de l'alimentation, au lieu d'une moyenne de 50%. Pour des balls en mode céto, il n'y a pas de fruits séchés; on augmente par contre la quantité de gras, par du beurre, de l'huile.

Je ne m'étendrai pas sur la pertinence d'un tel mode alimentaire, ce n'est pas l'endroit. Je répète souvent que tous les types d'alimentation sont bons, mais pas pour tout le monde ni n'importe quand ;-). Au-delà des grands principes (l'importance des fruits et légumes au quotidien ou le danger des aliments ultra-transformés), n'oublions pas que nous sommes tous différents, avec notre histoire, nos goûts, nos valeurs, notre santé. 

Les energy balls de Vraiment Super Bon sont sans céréales, et sucres ajoutés : malgré la présence de fruits séchés, et donc de sucres, la plus value est bien réelle : 

  • une explosion de goût : les différents ingrédients qui composent chaque energy ball se retrouvent à la dégustation. On goûte la noisette, on savoure la figue, on découvre le gingembre... pas de farine, de sirop d'agave ou d'autre adjuvant qui viendraient masquer le goût des vrais aliments ou l'amplifier de manière artificielle.
  • uniquement le sucre naturellement présent dans les ingrédients
  • des ingrédients bruts, pour être au plus proche de ce que nous offre la nature.
  • une bouchée fondante et moelleuse, pour un plaisir gustatif maximum.
  • une texture différente pour chaque saveur, pour un vrai moment gourmand.
  • une bonne dose de protéines végétales, aux effets positifs sur l'organisme et la planète.
  • des graisses d'excellente qualité, sources d'oméga-9 qui participent à la protection cardio-vasculaire.
  • des vitamines, minéraux et anti-oxydantspour nourrir le corps jusque dans les moindres cellules.
  • des fibres, pour se faire du bien de l'intérieur.

Si vous décidez de diminuer la quantité et/ou la qualité des sucres dans votre alimentation, pas besoin d'avoir recours à une alimentation aussi stricte qu'une diète cétogène. Vous pouvez chaque mois mettre en route une nouvelle habitude. Pourquoi "seulement" une nouvelle habitude par mois ? Parce que c'est plus facile de ne penser qu'à un changement à la fois - moins de stress, moins de pression, c'est bien aussi. La nouvelle habitude s'imprimera en douceur, mais de manière durable.

 

Voici quelques astuces en vrac : 

* Plutôt que de vous dire "j'arrête les sodas", envisagez de boire plus d'eau. Fixez-vous un objectif précis, comme par exemple un verre d'eau à chaque repas.

* Dans le même ordre d'idée, achetez des bouteilles de 500ml au lieu de bouteilles de 2 litres, ça limite les stocks, et donc la tentation.

* Ne remplacez pas les sodas par des jus de fruits : le type de sucre diffère, mais en quantité excessive, il n'a aucun intérêt.

* Scrutez les étiquettes des biscuits : dans la liste des ingrédients, les céréales doivent être en première position, et les sucres, le plus loin possible. 

* Idéalement, la quantités de sucres des biscuits doit représenter moins de la moitié des glucides totaux.

* Tant qu'à avoir le nez collé aux paquets, évitez un maximum les aliments contenants des sirops (de glucose, de fructose, etc ...), véritables poisons pour notre organisme.

* Envie de chocolat mais vous ne jurez que par celui au lait ? Augmentez peu à peu la proportion de cacao. Passer d'un 40% à du 85% en une fois vous écoeurera, tandis qu'en passant de 40 à 45 le premier mois, et ainsi de suite progressivement, vous serez étonné de voir comme vous apprécierez finalement une dégustation de chocolat plus riche en cacao (et donc moins sucré).

* Diminuez le sucre de votre café/thé d'un demi morceau à la fois. Si vous ne savez pas le boire sans sucre, ce n'est pas grave - ce n'est pas le but non plus. Mais en arrivant peu à peu à diminuer pour arriver à un demi, cela donne des chiffres impressionnants : 2 cafés par jour sucrés chacun avec 2 carrés, ça représente 8,760 kilos de sucre par an. En mettant 1/2 carré, on arrive à à peine 1 kilo !

* Essayez de manger plus de protéines au petit-déjeuner : elles permettent de mieux réguler la glycémie et de prolonger la satiété. Le breakfast mix, grâce aux graines de chia notamment, est une bonne alternative si on n'aime pas les ptits dej salés. On peut même le préparer au four !

* Faites la chasse aux sucres cachés là où on ne les attend pas : dans les charcuteries, les vinaigrettes ou les craquottes par exemple.

* Fan de pâtisserie ? Vous pouvez sans souci réduire les quantités de sucre d'au moins 1/4, sans que n'influence le résultat. Dans un cake, vous pouvez même le remplacer totalement par de la compote de pommes. En 2019, je vous partageais ma recette ici.

* Préférez les baguettes et petits pains croustillants aux versions pain de mie et sandwiches mous.

* Testez les purées d'oléagineux (beurre de cacahuètes, purée de cajou, etc ...) à la place de la confiture. Vous connaissez peut-être mon addiction à la pâte d'arachide de Tamneere ! J'adore aussi les produits de Eugène Chocolatier.

* Et pour contrer les petites fringales, vous l'aurez compris, les energy balls - maison ou de Vraiment Super Bon - sont efficaces, en plus d'être saines et gourmandes ;-)

crédit photo : Unsplash & Bolterys Stéphanie

Écrire commentaire

Commentaires: 0